Massey Ferguson MF 3690, le maillon manquant
29 février 2020

La course à la puissance fut plus difficile pour certains constructeurs que pour d’autres. Chez Massey Ferguson, se rapprocher des 200 chevaux ne s’est pas fait sans mal, et c’est grâce au Finlandais Valmet chez qui l’Anglais a trouvé son moteur que le 3690 y est parvenu.

Massey Ferguson fait partie des marques qui ont eu beaucoup de mal à répondre de manière cohérente à la demande de montée en puissance réclamée par la clientèle européenne. On a vu défiler pendant presque 20 ans des modèles un peu disparates, fruit de l’importation des modèles américains, ou résultant de prises de contrôle de firmes italiennes et allemandes entre autres. La marque aux trois triangles qui a assis sa réputation avec la gamme 100 dans les années 60 a du mal à monter en forte puissance et à suivre la course effrénée de la mécanisation agricole. Heureusement, dans le milieu des années 80, c’est l’arrivée des gammes 3000 et 3600. Pour compléter son offre, Massey Ferguson retravaille le haut de sa gamme et la complète à partir de 1990 avec le 3690 qui nous intéresse aujourd’hui. Un bel engin bien motorisé dont la puissance atteint 195 ch DIN… Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°52 de Génération Tracteur.